Skip to Main Content »

Questions fréquentes

A propos de vos commandes

  • Comment savoir où en est ma commande ?

    Visitez l'espace client muni de votre code client et de votre mot de passe.
    En haut à droite de l'écran cliquez sur l'icône   puis cliquez sur "connexion". Indiquez votre code client et le mot de passe qui vous a été fourni.
    Vous avez ainsi accès à vos commandes en cours ainsi qu'à celles passées directement auprès de nos services.

  • Comment bien réceptionner mes commandes ?

    3 étapes simples pour que vos réceptions soient toujours un succés.

    1) Vérifiez le nombre et l'état des colis :

    Vérifiez, le nombre, l'état des colis en présence du livreur. Le nombre de colis est indiqué sur le récépissé. Si vous ne le trouvez pas, demandez au chauffeur de vous l'indiquer. Si le livreur n'accepte pas de patienter, indiquez sur le récépissé : "Le transporteur n'a pas voulu attendre le déballage du colis".

    2) Vérifiez le contenu et son état.

    Vérifier le contenu en présence du livreur. Vérifier en priorité les articles fragiles (verrerie, ampoules...) et de valeur (Microscopes, Oscilloscopes, Vidéo projecteur...). Si le livreur n'accepte pas de patienter, indiquez sur le récépissé : "Le transporteur n'a pas voulu attendre le déballage du colis"

    3) Validez et acceptez la livraison.

    Indiquez sur le récépissé du transporteur, votre nom en toutes lettres et la date. Apposez votre signature et le cachet de l'établissement sur le récépissé.

    IMPORTANT : Si vous acceptez de signer le récépissé sans indiquer d'anomalies et ou de réserves, vous acceptez le(s) colis en l'état. Vous n'aurez donc plus de possibilité de recours envers le transporteur.

  • Que faire en cas de problème de livraison ?

    3 étapes simples pour trouver une solution au plus vite

    1) Emettre des réserves caractérisées sur le récépissé du transporteur

    En cas de soucis, notez des réserves précises (casse, traces de chocs, le nombre de colis manquant...) sur le récépissé du transporteur.

    2) Confirmez ces réserves au transporteur

    Confirmez les réserves émises, par lettre recommandée, au transporteur dans les 3 jours qui suivent la réception

    3) Informez nous

    Envoyez un double du courrier à notre service clients.

  • Combien coûtent les frais de port ?

    En France Métropolitaine et pour les produits classiques, votre participation aux frais de port est de 9 € TTC. Les frais de port vous sont offerts à partir de 50 € TTC.

    Pour une commande passée sur le site, payée et livrée en France Métropolitaine de 50 € TTC ou plus, nous avons le plaisir de vous offrir les frais de port aux exceptions suivantes :
    • Les produits chimiques et bouteilles de gaz: pour assurer le traitement le plus sûr de votre commande, un forfait de 5 € TTC sera ajouté à votre commande, quel que soit le nombre de produits commandés.
    • Les produits "congelés" : les animaux ou organes congelés font l'objet d'un forfait de 29 € TTC
    • Dans le cas de commandes dépassant 30 kg net, un devis personnalisé vous sera adressé pour les frais de transport spécifiques.

    Pour les commandes passées sur le site, payées et/ou livrées hors de la Métropole, nous vous ferons parvenir un devis comportant les frais d'expédition.

  • Dois-je payer par carte bleue ? Quels sont les moyens de paiement ?

    Si vous êtes un établissement scolaire, faites comme d'habitude.

    Pour les établissements scolaires :
    Choisissez le paiement en compte et réglez votre facture comme vous le faites d'habitude. Vous ne payez pas à la commande.

    Pour les particuliers :
    La solution la plus rapide est le paiement sécurisé par Carte Bleue. Nous sommes associés avec une grande banque qui garanti la meilleure sécurité. Aucune information bancaire n'est envoyée à notre site.
    Si vous choisissez le paiement "devis", nous vous enverrons une facture que vous devrez régler avant de recevoir votre commande.

  • Si je suis un particulier, puis-je commander des produits chimiques ?

    Certains produits chimiques sont réservés aux établissements d'enseignement.
    En tant que particulier, vous pouvez commander des produits chimiques classiques tels que les colorants, huiles essentielles... Il ne nous est pas possible de livrer certains produits chimiques dangereux : acides, etc.

    Le site vous indique les produits interdits par la mention "Vente restreinte", seul les établissements identifiés peuvent passer commande.

  • Je suis un particulier, je n'ai pas de code client, pouvez-vous me livrer vos produits ?

    Bien sûr !

    A l'exception de certains produits chimiques, tous les articles de nos catalogues vous sont accessibles !

  • Si je donne mon adresse postale ou électronique, qu'allez-vous en faire ?

    Pierron Education est enregistré à la CNIL et s'engage à ne pas communiquer vos coordonnées à quiconque et à ne pas vous faire parvenir de publicité non sollicitée.

    Vous disposez d'un droit d'accès et de modification aux données vous concernant.

    Pour toute question, contactez notre service commercial (education-france@pierron.fr).

  • Quelles sont les informations que je dois indiquer dans ma commande ?

    Si vous êtes un établissement scolaire, indiquez votre code client. Cela assure un traitement plus rapide de votre commande et vous évite de saisir vos coordonnées.
    Précisez le nom et l'adresse complète de votre établissement. Indiquez aussi votre nom ou celui de la personne à contacter en cas de question sur cette commande.

    Si vous souhaitez nous indiquer votre référence, ajoutez-la dans la zone "commentaire".
    Vous pouvez aussi préciser la date à partir de laquelle vous souhaitez recevoir les produits.

     

    Si vous êtes un particulier ou que vous ne disposez pas encore d'un code client, indiquez votre nom et votre adresse complète. Pour le paiement CB, vos Nom, Prénom, numéro de téléphone et adresse email valides sont indispensables.

  • Pourquoi indiquer mon numéro client ?

    Donnez un coup de pouce à vos commandes...

    Si vous précisez votre numéro client, le site affiche automatiquement votre adresse. Vous n'avez pas besoin de la saisir !

    D'autre part, une fois que vous avez validé votre commande celle-ci parvient directement dans notre système informatique. Vous gagnez du temps !

Alimentations électriques et piles

  • La sécurité des alimentations : que signifient les différentes normes ?

    La norme CE

    Pierron : la sécurité assurée

    Les instruments de mesure et appareils destinés à fonctionner dans des environnements électriques ne doivent en aucun cas présenter un danger quel qu'il soit pour l'utilisateur.

    L'ensemble de ces instruments sont soumis à des réglementations très strictes qui composent la norme CE et qui imposent d'énormes contraintes au niveau de la conception.

    Parmi ces réglementations, deux sont majeures :

    • La norme EN61010-1 définissant l'ensemble des règles de sécurité pour les appareils électriques et dont un des points importants concerne la basse tension. Il fixe notamment les valeurs au dessus desquelles la tension est dite dangereuse. En effet, au dessus d'un certain niveau, le courant électrique peut provoquer un choc sur l'utilisateur.
      La limite de tension dangereuse est fixée, d'après la norme EN61010-1 à 33Veff ou 70Vcc.
    • Les normes EN61000-6-1 et EN61000-6-3 concernant la Compatibilité Electro-Magnétique. Chaque appareil doit fonctionner dans un environnement de manière satisfaisante, sans être perturbé par des champs électromagnétiques et sans lui-même diffuser d´autres perturbations électromagnétiques.
     

    Le double carré

    Pictogramme double isolation ou double carré

    L'appareil bénéficie d'une isolation renforcée (classe 2) ne nécessitant pas de prise de terre.

    Cette double isolation est composée de :

    • Une première protection contre les risques de contact avec des conducteurs actifs ou des pièces conductrices habituellement sous tension (contact direct). La mise hors de portée des conducteurs actifs peut être réalisée par éloignement, au moyen d'obstacles ou par isolation
    • Une deuxième protection contre des risques de contact avec des masses mises accidentellement sous tension (contact indirect)
     

    Le transformateur TBTS

    Pictogramme TBTS : Très Basse Tension de Sécurité

    Que signifie TBTS? Ces 4 lettres signifient Très Basse Tension de Sécurité.

    La Très Basse Tension Sécurité est toujours inférieure à 50 volts. Tout appareil TBTS est électriquement séparé de tout autre circuit. Aucune partie active ni masse n'est mise à la Terre.

    En effet, la Très Basse Tension de Sécurité est réalisée à l'aide d'un transformateur de sécurité à deux enroulements (primaire et secondaire) électriquement séparés par une isolation double ou renforcée en vue de limiter, dans le circuit alimenté par l'enroulement secondaire, les risques en cas de contact simultané accidentel entre la terre et les partie actives ou les masses portées au même potentiel en cas de défaut d'isolement.

    L'installation est non dangereuse car la tension de défaut ne peut pas dépasser 50 V.

  • Que signifie la "classe" d'un appareil électrique ? Quel est l'impact en termes de sécurité ?

    Les grands types de protection

    Deux grands types de protection électrique existent :

    Les protections contre les chocs électriques en service normal et les protections contre les chocs électriques en cas de défaillance.

    L'isolation fonctionnelle est une protection contre les chocs électriques en service normal.

    Les alimentations PIERRON

    Exemple de câblage double isolation :
    Exemple de câblage dans une alimentation Elégance
    Dissipateur hors d'atteinte :
    Le dissipateur logé àl'intérieur d' une alimentation Elégance

    Exemples d'alimentations classe 1

    Soudures directes sans isolation :
    Soudures directes sur le transformateur
    Dissipateur à l'arrière du boîtier :
    Le dissipateur à l'extérieur, accessible à l'utilisateur

    Cette isolation n'est pas suffisante en cas de défaillance électrique.

    Dans ce cas deux types de protections existent :

    • La liaison à la terre de toutes les parties métalliques
    • La double isolation ou isolation renforcée
    • Le type de transformateur

    La combinaison de ces protections détermine la classe de l'appareil.

    Au niveau des appareils électriques il existe 4 classes de sécurité :

    Classe Symbole Description
    0   Matériel possédant uniquement une isolation fonctionnelle mais pas de liaison à la terre des masses métalliques. Interdit en Europe.
    1 Matériel possédant une isolation fonctionnelle et liaison à la terre des masses métalliques.
    2 Matériel possédant une double isolation des parties actives (isolation fonctionnelle et matérielle). Pas de liaison à la terre des parties métalliques.
    3 Matériel de classe 2 équipé d'un transformateur TBTS (Très Basse Tension Séparée).

    Les principales différences entre des appareils de classe 1 et des appareils de classes supérieures sont donc les suivantes :

    • Classe 1 : protection via la prise de terre
    • Classes 2 et 3 : Aucune partie accessible ne peut être soumise à une tension dangereuse même à la suite d'un premier défaut.

    L'avantage des appareils électriques de classes 2 et 3 est une protection accrue de l'utilisateur quelles que soient les prises secteur utilisées.

    De plus, le dissipateur thermique (métallique) se trouvant enfermé dans le boîtier, il n'existe aucun risque de brûlure pour l'élève.

    Toutes les alimentations de conception Pierron présentées à ce catalogue sont de classe 3, ce qui leur confère un niveau de sécurité accrue.

    De ce fait, les alimentations que nous concevons sont placés dans des boîtiers en ABS robustes et sont équipées de douilles de sécurité double puits, de câbles double isolation et de transformateurs TBTS.

    Toutes les alimentations de conception Pierron sont de classe 3 ! Sécurité oblige.

  • Puis-je utiliser des piles rechargeables dans mes appareils de mesure ?

    Pour des piles rechargeables, la tension chute rapidement de 1,5V à 1,2V puis est stable à 1,2V pendant une longue période.

    Les appareils de précision, nécessitant une tension d'alimentation supérieure à 1,2V, ne fonctionnent avec précision, avec des piles rechargeables, que pendant un laps de temps très court. Ensuite, la tension des piles chutant, l'appareil continue à fonctionner mais la précision devient moins bonne.

Au labo : matériel de mesure, électrodes

  • Tout savoir sur l'erreur et l'incertitude expérimentale

    Toute mesure expérimentale, quelle qu'elle soit (électrique, mécanique, chimique...), ne correspond jamais une valeur exacte.

    La différence entre la valeur mesurée et la valeur exacte correspond à l'erreur expérimentale. Cependant la valeur exacte n'étant pas connue, l'erreur "commise" est difficilement quantifiable. Cette erreur provient principalement des incertitudes de mesure.

    Les trois causes d'incertitudes sont:

    • l'imperfection de l'appareil de mesure
    • le défaut de la méthode de mesure
    • les limites de l'Homme (lecture des appareils analogiques).
     

    L'incertitude absolue :

    L'incertitude absolue correspond à l'estimation de l'erreur que fait l'expérimentateur lorsqu'il effectue une mesure.

    Cela signifie que le résultat expérimental de la mesure est Xexp mais que l'étude des causes d'incertitudes (appareils, méthode, lecture...) nous conduisent à penser que la valeur exacte (X) ne peut pas s'écarter de plus de ?x de cette valeur. ?x représente l'incertitude absolue de la mesure.

    La valeur exacte est comprise entre X - x et X + x
    On peut écrire: Xexp - x < X < Xexp + x

    Ce qui peut se traduire schématiquement par :

    Schéma incertitude absolue


    L'incertitude relative :

    L'incertitude relative (IR) est le rapport entre l'incertitude absolue (?x) et la valeur exacte (X). Or, cette valeur (X) n'étant pas connue, elle est approchée par la valeur expérimentale (Xexp).

    Calcul de l'incertitude relative

    L'incertitude relative nous donne une idée de la précision de la mesure et peut être exprimée en pourcent.

    Fidélité de l'appareil de mesure :

    Un appareil est fidèle lorsqu'il donne toujours le même résultat pour une même mesure. C'est une qualité primordiale. Un appareil qui n'est pas fidèle n'a aucun intérêt.


    Résolution :

    La sensibilité d'un appareil est la plus petite variation de mesure qu'il peut déceler. Ne pas confondre la résolution d'un appareil avec l'incertitude absolue.


    Justesse :

    Un appareil est juste si la différence entre la mesure qu'il indique et la valeur exacte (inconnue) ne dépasse pas l'incertitude prévue.

    Ce n'est pas une qualité primordiale, parce que l'appareil faux provoque une erreur systématique qu'il est possible de corriger lorsqu'elle est connue.


    Précision:

    Une mesure est précise lorsque la dispersion des mesures expérimentales successives est faible.

    Appareil
de mesures juste et précis
    Appareil de mesures juste et précis
    Appareil de mesure précis mais faux
    Appareil de mesure précis mais faux
    Appareil
de mesures juste mais non précis
    Appareil de mesures juste mais non précis
    Appareil
de mesures faux et non précis
    Appareil de mesures faux et non précis

    Frédéric Fourdrinier

  • Comment choisir une électrode pH ? Simple ou double jonction ?

    Avantages des électrodes double jonction par rapport aux électrodes simple jonction :

    1) Contamination réduite :

      Une électrode simple jonction permet au système de référence d'entrer en contact avec la solution mesurée. En cas de forte pression, de température élevée, de solutions fortement basiques ou acides, la solution à mesurer peut pénétrer dans le système de référence. L'électrode est alors vite contaminée et hors d'utilisation.Une électrode à double jonction, possède deux jonctions, dont une seule entre directement en contact avec la solution à mesurer. Le système de référence, séparé physiquement de l'électrolyte, accueille la seconde jonction. La référence est beaucoup mieux protégée en cas de pénétration de solution. La contamination de l'électrode est ainsi considérablement réduite, ce qui ne dispense pas d'une maintenance régulière de l'électrode.

    2) Encrassement limité :

    • Dans une électrode classique Ag/AgCl, l'électrolyte de référence contient des ions chlore et argent dissous. Si ces ions entrent en contact, au niveau de la jonction, avec la solution à mesurer, il se forme un précipité qui colmate vite le diaphragme. Il en résulte un signal de mesure lent et instable.
    • Dans les électrodes à double jonction, l'électrolyte du compartiment secondaire ne contient pas de chlorure dissous. La première jonction ne peut donc pas souffrir de colmatage. L'électrolyte du second compartiment où baigne le filament de référence, contient du chlorure d'argent dissout. Mais le contact entre la seconde jonction et le mélange électrolyte s'effectuant seulement par diffusion ionique, le risque de colmatage de la seconde est très limité.
  • Comment entretenir et stocker mes électrodes pH ?

    Comment entretenir et stocker mes électrodes pH ? Tout savoir sur l'entretien des électrodes.

    La durée de vie d'une électrode varie de quelques semaines à quelques années (maximum 3 ans) selon l'utilisation et l'entretien. Pour optimiser la longévité des électrodes, 3 principes suffisent bien souvent :

    Étalonnage

    Toujours commencer par pH 7 puis passer à pH4 ou pH 10.

    Rinçage

    Rincer à l'eau du robinet après chaque mesure.

    Conservation

    Comment conserver les électrodes ph ?

    Stocker l'électrode à la verticale et mettre toujours quelques gouttes de solution de conservation (flacon 500 mL réf. 04988.10) ou de KCl 3M dans le bouchon de protection.

    Le rinçage à l'eau distillée est conseillé pour éviter la pollution des différentes solutions entre elles mais elle ne convient absolument pas à la conservation des électrodes. En effet, il se produirait une fragilisation du bulbe en verre de l'électrode.

    Pour des stockages longs (plusieurs semaines, voire plusieurs mois), se pose toujours la question du stockage "sec" ou "humide" : les électrodes stockées humides peuvent être réutilisées immédiatement, les électrodes stockées "sèches" nécessitent une réhydratation de plusieurs heures, mais par contre elles auront moins "vieillies".

    Nous vous conseillons donc :

    • Stockage longue durée : sèche ou dans une solution ayant les mêmes caractéristiques que l'électrolyte dans l'électrode
    • Stockage normal dans une solution de conservation légèrement acide (flacon 500 mL réf. 04988.10)
    • Stockage courte durée : dans de l'eau du robinet (ne jamais conserver dans de l'eau distillée) ou dans la solution de conservation (flacon 500 mL réf. 04988.10).

    Ces conseils valent aussi bien pour les testeurs de pH que pour les électrodes de laboratoire sophistiquées.

  • Pendant les congés - Les armoires à produits chimiques doivent-elle rester branchées ?

    Oui, vos armoires filtrantes doivent rester allumées et branchées pendant toutes les vacances. 

Logiciels

  • Problèmes divers - Que faire quand mon logiciel ne fonctionne pas ?

    Nous sommes à votre service...

    N'hésitez pas à nous contacter par téléphone ou courrier électrique. Afin de vous aider au mieux, nous aurons besoin des éléments suivants :

    • Nom et version du logiciel
    • Version de Windows utilisée
    • Message d'erreur rencontré, et ce que vous étiez en train de faire
  • Questions de compatibilité - Le logiciel est-il compatible avec ma version de Windows (95, 98, Millenium, 2000, XP, Vista...) ?

    Selon les logiciels, leur utilisation peut poser problèmes sur des versions récentes ou anciennes de Windows. La fiche produit indique la liste des versions sur lesquelles le logiciel a été testé.

    Depuis Windows XP, vous disposez d'un mode de compatibilité qui "simule" des versions plus anciennes. Pour plus d'informations, consultez notre dossier.

  • Questions sur l'installation - Problème d'installation : "Impossible de copier le fichier A:SETUP1.EX_ ..."

    Vérifiez tout d'abord que votre disquette ou cédérom n'est pas abimé. Pour cela, copiez-en le contenu sur votre disque dur. Votre ordinateur indique un problème dès cette étape ? Votre support ou votre lecteur est endommagé. Contactez-nous.

    1. Ouvrez une fenêtre Explorer (Démarrer > Programmes > Explorateur Windows)
    2. Cliquez su le menu Outil, puis Options des dossiers.
    3. Cliquez l'onglet Affichage.
    4. Vérifiez que la case suivante est cochée : Afficher les fichiers et dossiers cachés.
    5. Vérifiez que les cases suivantes ne sont pas cochées :
      • Masquer les extensions de fichiers dont le type est connu
      • Masquer les fichiers protégés du système d'exploitation
    6. Recherchez les fichiers suivants : setup1.exe, ver.dll, setupkit.dll dans les dossiers C:WINDOWS et C:WINDOWS\SYSTEM de votre disque dur.
    7. Si vous trouvez un ou plusieurs de ces fichiers, renommez-le en ajoutant "ancien" avant le point.
    8. Redémarrez l'ordinateur.
    9. Exécutez la procédure d'installation normale.
  • Questions sur l'installation - Lors de l'installation ou de l'utilisation, l'ordinateur indique un problème de "contrôle de redondance cyclique"

    C'est un problème avec le support, contactez-nous pour en obtenir de nouveaux. Ce message apparait quand l'ordinateur n'arrive pas à lire la disquette ou le cédérom. Si le message est le même sur plusieurs ordinateurs, votre support est endommagé.
    Pensez à conserver vos logiciels à l'abri de la lumière et de la poussière. Ne les rayez pas. Vous pouvez faire des copies de sauvegarde de vos supports.

Observation : microscope, caméra, etc

  • L'entretien - Comment entretenir mon microscope ou ma loupe ?

    L'observation au microscope devient rapidement inconfortable voire pénible avec un instrument mal réglé ou en mauvais état. Cet appareil précieux se doit donc d'être bien utilisé et bien entretenu, aussi bien pour les pièces optiques que pour les pièces mécaniques.

    Forfaits d'entretien pour microscopes et loupes

    Pour le nettoyage de vos oculaires et de vos objectifs, nous vous conseillons d'utiliser du papier d'essuyage optique.

    Il est recommandé de huiler périodiquement les parties mécaniques, crémaillère et diaphragme à iris, avec une huile non acide. Les parties métalliques doivent être essuyées avec un chiffon doux ou un pinceau propre et elles doivent être manipulées avec précaution, il ne faut jamais forcer. En cas de problème, il est recommandé de faire appel à notre service après-vente.

    N'oubliez jamais d'éteindre le microscope avant de le débrancher.

    Retrouvez les forfaits nettoyage (réf. 08568.20) sur Internet ou page 8 du catalogue SVT.

    Besoin d'accessoires ?

Pierron et vous

  • A propos du Service Après Vente - Comment retourner un produit au SAV ?

    Avant toute chose, lors de la livraison du matériel commandé, pensez à toujours bien vérifier le contenu des colis et à émettre des réserves auprès du transporteur. Si une fois que vous commencez à l'utiliser, votre produit présente un défaut de fabrication ou tout autre problème de fonctionnement, ne tentez surtout pas de le réparer vous-même sous peine de perdre la garantie. Alors comment faire ?

    1. Appelez toujours le Service clientèle Pierron avant d'envoyer du matériel au S.A.V. Le service client vous adressera une autorisation de retour. Ceci vous permettra si votre produit est sous garantie (reportez-vous aux conditions générales de ventes) une prise en charge des frais de retour par PIERRON Education, pour la France Métropolitaine. Si le produit n'est plus sous garantie, ceci permettra d'accélérer le traitement de votre dossier.
    2. Dès réception de l'autorisation de retour, complétez la partie défauts constatés. Envoyez le colis au S.A.V. Là aussi cela permettra à notre équipe S.A.V. de répondre au plus vite à votre soucis.
    3. Si votre produit n'est pas sous garantie le S.A.V. vous fait parvenir un devis gratuitement.
    4. En fonction des pièces disponibles, le S.A.V. vous retourne votre produit réparé dans les meilleurs délais.
  • D'où viennent les produits Pierron ? De l'idée au produit...

    Pierron conçoit et fabrique des solutions pour votre quotidien

     

    Première partie : L'idée

    Saviez-vous que de nombreux produits Pierron ont été pensés, inventés, imaginés par des enseignants ?
    C'est généralement ainsi que l'aventure de la création commence... Un professeur a une idée, un projet... Il s'agit souvent d'un support dont il a eu besoin pour un cours ou un TP, et qu'il n'a pas trouvé dans le commerce.

    La plupart du temps, ce support pédagogique a été réalisé avec 'les moyens du bord' par l'enseignant lui-même, en fonction du matériel dont il dispose dans son établissement.
    Il n'est donc pas commercialisable directement, et devra faire l'objet d'une étude complète afin de l'industrialiser.

    L'apport de PIERRON EDUCATION dans ce partenariat enseignant / industrie est donc :

    • Industrialiser le produit de l'enseignant, dans le respect des contraintes liées à une utilisation en milieu scolaire (sécurité, robustesse, apport pédagogique, coût compatible avec le budget des établissement scolaires,...)
    • Faire profiter tous les enseignants de l'expérience de l'auteur du produit, par une diffusion à une large échelle (en France, mais aussi à l'étranger).

    Bien évidemment, cette collaboration sera formalisée par un contrat d'auteur, qui définira entre autres le montant de la rémunération de l'enseignant.

     

    Deuxième partie : le développement

    La première phase du développement d'un nouveau produit est la rédaction d'un cahier des charges fonctionnel.

    Ce document est élaboré par un responsable de gamme Pierron Education. Il se base sur les éléments fournis par l'auteur du produit. Il définit toutes les caractéristiques du projet : objectifs pédagogiques, niveaux concernés, descriptif fonctionnel, caractéristiques techniques, quantités prévisionnelles de vente, prix de vente cible,...).

    Ce cahier des charges est transmis au bureau d'étude (BE), ainsi que l'éventuel prototype qui nous aura été confié par l'auteur.

    Une équipe projet est constituée au sein du BE (un responsable, et un ou plusieurs spécialistes en mécanique, électronique, ...). La conduite globale du projet est assurée par le responsable de gamme.

    A toutes les étapes de la conception du projet, l'auteur est associé aux prises de décision, car il est essentiel de ne pas 'détourner' le produit de son objectif initial. Bien évidemment, des propositions d'améliorations pourront être intégrées en cours de conception.

    A l'issue de ces différentes phases (qui peuvent être plus ou moins longues en fonction de la complexité du projet), l'étude débouche sur la réalisation d'un prototype définitif.

    A partir de ce prototype, le responsable de gamme, l'auteur du produit, et le responsable du BE vont valider :

    • l'aspect fonctionnel du produit, grâce au cahier des charges fonctionnel et à sa notice (voir ci-dessous)
    • l'aspect normatif du produit (conformités aux exigences de sécurités en vigueur)
    • la validation du prix de revient.

    A l'issue de cette validation, le dossier technique (schémas, nomenclatures, procédures de test,...) est transmis à la fabrication.

    Point très important : la notice pédagogique.

    Notre objectif est de mettre à disposition des enseignants des solutions pédagogiques complètes clés en main (matériel + documents d'accompagnements pédagogiques).

    Ce document est réalisé par l'auteur du produit, et joue un rôle essentiel dans la réussite du projet.

    Si vous avez un projet, une idée, contactez :
    Nicolas SAUVEGET - Responsable Innovation et Développement
    Tél : 00 33 (0)3 87 95 14 77
    Courriel : nsauveget@pierron.fr